Impacts des mouvements sociaux en Guadeloupe

Publié le par FRACLADIN

Le bilan de 44 jours de GREVE GENERALE

La dernière note de l' IEDOM ( Institut d' Emission des Departements d'Outre-Mer ) sur l'impact de la crise sociale en début d'année sur l'ensemble des entreprises est sans appel.
Les estimations révèlent un impact négatif notable de cette crise.
Deux chefs d'entreprises sur trois ressentent encore un impact important sur leur activité.
Ce bilan atteint 90 % dans le secteur du tourisme ....
Deux entreprises sur trois sont encore  touchées gravement par la crise.
90 % des hôteliers subissent l'impact économique ( 80 % des touristes viennent de Métropole !!! )

En juin déjà, le bilan de l'IEDOM augurait de biens mauvais présages .
       jpg guadeloupe-en-greve-2

Sur un an !

- l’ exportation est en chute de 42 %,
- l’ importation en baisse de 35 %.
- la consommation de ciment est en chute libre : - 28 %.
- les immatriculations de véhicules neufs, utilitaires compris, baisse de 31 % sur 12 mois.
- le trafic de passagers à l’ aéroport a régressé de 19, 5 %.
- le chômage est à la hausse de + 6 % sur un an
- les dossiers de surendettement ont fait un bond de 28, 6 %,
- les confiscations de cartes bancaires explosent : + 60 % !
- le nombre d’ interdits bancaires a augmenté de 3 %.

Sans commentaires !

Commenter cet article